TOUT SUR LA CALIBRATION DES MONITEURS 

Une mesure précise comme base de la calibration  


Sur les écrans LCD, les degrés de luminosité varient d'un module à l'autre par rapport au signal d'image. Ils ne correspondent en aucun cas à une fonction gamma souhaitée. La plupart du temps, les courbes de tonalité sont en forme de S. De plus, les courbes pour le rouge, le vert et le bleu ont un tracé différent. Si l'on utilise une échelle de gris comme image test, elle présente des zones colorées et une courbe irrégulière.

Autres moniteurs (à gauche) vs. moniteurs EIZO ColorEdge (à droite) - 1) Dégradation des tons ; 2) Dégradation des ombres 

Grâce au réglage d'usine et à la table de conversion 16 bits, les moniteurs ColorEdge sont exempts d'écrêtage et de fusion des tons. L'axe des gris est régulier dans sa progression, présente un point blanc constant et est exempt de coloration. 

LUT 8 bits habituelle; courbe gamma idéale (rouge) et courbe non corrigée (bleu).

La courbe gamma réelle et la courbe gamma idéale sont exactement les mêmes pour une table de conversion 16 bits. 

Gradation précise et continue des nuances de gris pour une reproduction fidèle des couleurs avec une table de conversion (LUT) de 16 bits, où la courbe gamma réelle (dans le bleu) et la courbe gamma idéale (dans le rouge) coïncident exactement.

La correction précise ne peut être saisie et contrôlée avec exactitude qu'à l'aide d'appareils de mesure particuliers et malheureusement assez coûteux. Les colorimètres et spectrophotomètres disponibles dans le commerce ne sont pas précis, en particulier dans les profondeurs et les tons moyens plus sombres. C'est d'ailleurs là que réside un problème difficile des outils de test et des benchmarks lorsqu'ils sont basés sur des calibrages et des mesures avec des colorimètres et des spectrophotomètres. Comme la correction des tons et le benchmark sont alors entachés exactement de la même erreur de mesure, la précision des couleurs de l'écran n'est peut-être bonne qu'en apparence.

Les graphiques montrent les écarts de couleur d'un colorimètre (DTP94) par rapport au Minolta Color Analyzer CA210. 

C'est pourquoi EIZO prend une autre voie que celle d'utiliser simplement des colorimètres et des spectrophotomètres pour corriger les courbes de tonalité des modules LCD. En raison des coûts élevés, il n'est pas réaliste d'utiliser des analyseurs de couleurs du côté de l'utilisateur. C'est pourquoi EIZO corrige en usine les courbes de tonalité LCD pour chaque moniteur ColorEdge. Chaque couleur de base est ajustée avec précision sur 255 points de compensation. Cela permet d'obtenir une température de couleur cohérente sur toute l'échelle des gris, du noir au blanc. Résultat: la reproduction des couleurs est identique, précise et fiable sur les différents moniteurs EIZO ColorEdge. 

Grâce à Color Analyzer, la reproduction des couleurs est identique, précise et fiable sur les différents moniteurs EIZO ColorEdge. 

Lors de la calibration ultérieure par l'utilisateur sur place, le point blanc souhaité est reporté sur l'axe des gris par une combinaison de mesures et de calculs. La précision du calibrage d'usine sert ici de base sûre. 
 

Calibrage – la méthode fait la différence

Des courbes de valeur tonale exactes, en sachant comment. C'est ainsi que font les professionnels.

Les niveaux de luminosité varient par rapport au signal d'image d'un module LCD à l'autre. Le point blanc en est également affecté. Un calibrage permet d'y remédier.
 

Calibrage par logiciel:

En principe, trois méthodes servent à la calibration. La plus simple est le calibrage logiciel, par exemple Apple ColorSync, Adobe Gamma Loader, Logo Loader. Il contrôle généralement la reproduction des couleurs dans la table de conversion de la carte graphique, qui n'est large que de 8 bits. Cela entraîne souvent des ruptures ou des fusions de tons et ne doit pas être expliqué plus en détail ici.
 

Calibrage matériel:

Un calibrage matériel est plus approprié. Il s'agit ici de contrôler la table de conversion (look-up table) du moniteur, qui possède une plus grande palette de couleurs, afin de résoudre les couleurs et les tons. Il existe deux types de calibrage. Un type simple se base uniquement sur l'utilisation de colorimètres et de spectrophotomètres disponibles dans le commerce. Comme la précision des mesures n'est pas très bonne pour les tons foncés, le niveau de noir est légèrement augmenté. Les corrections sont généralement inscrites dans la LUT du moniteur par un logiciel spécifique au fabricant.  
 

Calibrage matériel chez EIZO:

Pour le calibrage matériel, EIZO utilise des moniteurs ColorEdge spécialement conçus pour le prépresse avec deux LUT, et c'est là que réside l'avantage décisif. Dans l'une des tables de conversion, les réglages individuels du point blanc et du gamma sont enregistrés. L'autre LUT contient le calibrage d'usine. En principe, EIZO préfère le calibrage d'usine pur. Comme la courbe des valeurs tonales ne peut pas être plus précise, seul le point blanc varie avec le calibrage.
 

EIZO Extra:

ColorNavigator permet néanmoins de calibrer sur place la balance des gris. Dans ce cas, plusieurs points d'appui de l'échelle de gris sont pris en compte dans le contrôle de la table de conversion et dans le profil. EIZO offre donc une autre possibilité, à savoir la combinaison du calibrage d'usine et du calibrage sur place de la balance grise. Toutefois, il faut ici aussi augmenter légèrement le niveau de noir. 
 

Le diagramme ci-contre montre les courbes des valeurs tonales de différents écrans. Les mesures ont été effectuées avec un appareil de mesure Minolta CS1000. Les appareils des fabricants A et B présentent globalement des lignes ondulées et des imprécisions dans les valeurs tonales les plus basses. Une indication que seul le type simple de calibrage matériel a été utilisé ici.

En revanche, les valeurs tonales des appareils EIZO sont fluides et globalement plus proches des valeurs de luminosité souhaitées.

La gestion des couleurs en coulisses


Cela ne peut être saisi et géré avec précision qu'à l'aide d'appareils de mesure spéciaux. C'est pourquoi EIZO règle en usine chaque écran ColorEdge, ses couleurs et sa courbe de tonalité sur 343 points d'appui et dans chaque couleur de base. Cela permet d'obtenir une température de couleur cohérente sur toute l'échelle des gris. Les écarts de couleur ne sont en moyenne que de 0,34 ?e. Résultat: la reproduction des couleurs est identique, précise et fiable sur les différents écrans ColorEdge.  

Grâce à leur table de conversion de 16 bits, les écrans ColorEdge résolvent les signaux d'image avec une précision de 1/65 millième. Les nuances de couleurs et la structure de l'image sont ainsi préservées, en particulier dans les tons sombres. Cette reproduction fiable et précise réduit les étapes de correction et raccourcit ainsi un temps de production précieux. Pour un calibrage particulièrement précis, EIZO associe sur la plupart des appareils l'attribution des couleurs à une table de conversion tridimensionnelle (3D-LUT). Elle garantit ainsi l'addition exacte des couleurs de base à n'importe quelle teinte.  

Le circuit intégré (ASIC) de calcul et de calibrage des couleurs des moniteurs LCD ColorEdge comprend deux tables de correction (LUT). La table LUT (Look-Up Table) de 16 bits contient les caractéristiques cibles souhaitées, telles que le point blanc et le gamma, pour le calibrage par l'utilisateur. L'autre, Rear LUT, contient la compensation des propriétés de tonalité LCD indésirables. L'illustration ci-dessous montre le fonctionnement des trois processus essentiels et l'évolution du signal - en quelque sorte la gestion des couleurs dans le moniteur.

Représentation schématique du fonctionnement des trois processus essentiels et de l'évolution du signal – la gestion des couleurs dans le moniteur.

Dans la LUT frontale, le point blanc souhaité est reporté sur l'axe des gris par une combinaison de mesures et de calculs. Les caractéristiques de la cible γ (par ex. 1,8) peuvent être déterminées mathématiquement. Plus la précision du calcul est grande – EIZO utilise une table de correspondance de 16 bits – plus les propriétés γ qui en résultent sont précises et fluides.

Conversion de l'espace chromatique: si le réglage des propriétés cibles γ ne permet pas déjà d'obtenir la température de couleur correcte, la température de couleur est également déterminée mathématiquement. Là encore, plus le calcul est précis, plus la température de couleur obtenue sera proche de la valeur cible.

La compensation des propriétés individuelles de l'écran LCD est effectuée dans la table de conversion arrière (Rear LUT). Cette étape permet d'éliminer les caractéristiques de tonalité LCD indésirables (courbes de tonalité en forme de S) et de garantir l'obtention de caractéristiques γ fluides.
 

ColorNavigator 

Le logiciel ColorNavigator est responsable de la gestion des couleurs des moniteurs ColorEdge : il est facile à utiliser et est fourni avec tous les moniteurs ColorEdge. Il peut non seulement afficher des simulations de différents types de papier pour l'impression, mais il est également capable de caractériser des tablettes et des téléphones portables et de les simuler à l'écran.